16-06-2010

le saule

さかさまに鷺の影見る柳かな

sakasama ni / sagi no kage miru / yanagi kana

le saule
contemple à l'envers
l'image du héron

à remarquer les sonorités du texte original sa sa sa, ka ka ka, ma na et sagi/yanagi

Posté par chichin à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


08-06-2010

éternuements

éternuements
le marronnier sourd
aux passants

Posté par chichin à 09:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13-05-2010

pluie de mai

五月雨や傘に付たる小人形

samidare ya / kasa ni tsuketaru/ koningyô

pluie de mai.
Suspendu sous un parapluie,
une petite poupée.

Posté par chichin à 07:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09-05-2010

Nioi aru, BUSON

においある衣もたたまず春の暮

nioi aru / kinu mo tatamazu / haru no kure

leurs vêtements ont une odeur
elles ne les ont pas pliés
soir de printemps

Les jeunes femmes rentrant du hanami, n'ont pas rangé leur kimono sentant la sueur, laissé en plan dans le salon.

Posté par chichin à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08-05-2010

Take no he, KIKAKU

竹の屁を折節聞くや五月闇

take no he o / orifushi kiku ya / satsukiyami

crépitement insolite
des bambous,
temps sombre de mai

Les haikai de Kikakou, traduction de 1927

~

de temps en temps
j'entends le pet du bambou
nuit de mousson

où la traduction est plus littérale...

Posté par chichin à 07:28 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Expressions japonaises

散る梅を屁とも思うわぬ御顔哉

chiru ume o / he to mo omowanu / o-kao kana

le visage du saint
ne fait pas plus attention à la chute des fleurs de prunier
qu'à un pet

~

屁と火事はもとから騒ぐ

he to kaji wa moto kara sawaku

celui qui crie le plus fort est souvent le fauteur de trouble,
autrement dit, c’est la poule qui a chanté qui a fait l’œuf

~

屁をひって尻窄め

he wo hitte shiri tsubome

Il n'y a aucune raison de serrer les fesses après avoir pété,
inutile de fermer la porte de l'écurie après que le cheval se soit sauvé

Posté par chichin à 07:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

04-05-2010

à l’intérieur

à l’intérieur
les plantes dans l'attente
des saints de glace

Posté par chichin à 09:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

les racines

les racines
voient la vie en rose
pluie de mai

~

les bas ôtés
le haut des tours
dans les nuages

Posté par chichin à 09:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28-04-2010

square à l'ombre

square à l'ombre
mes pets silencieux
et ceux d'Issa

~

l'odeur des pets
circule sous le cerisier
à double fleur

~

de Issa :

梅が香におならの匂いこきまぜて

umega ka ni / onara no nioi /kogimazete

au parfum de prunier
l'odeur des pets
entremêlée

Posté par chichin à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15-04-2010

Hanami - Aller voir les cerisiers en fleur

De Takarai Kikaku 其角 :

花見にと母につれだつめくら児

hanami ni to / haha ni tsuredatsu / mekura-go

pour voir les fleurs
guidé par sa mère, il vient
le petit aveugle

Le problème de la poésie Japonaise, technique et traduction par Georges Bonneau (1938).

Ce haïku magnifique parce que très bien construit, montre les sentiments d'une mère allant voir les cerisiers en fleur avec son enfant aveugle. A remarquer les assonances en ha qui dénote une certaine douceur, celle de la fleur (hana), celle de la mère (haha), que la dureté de la dentale dans tsuredatsu contrebalance. La voyelle a en japonais signifie la clarté, la lumière, combinée avec h, le son devient ouvert et lumineux. Mekura signifie littéralement yeux noirs, qui ne voient pas, donc aveugle. La sonorité ra rend le haïku plus fluide.

Posté par chichin à 07:40 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,