La première fois que je l'ai vue, j'ai pensé qu'elle avait une drôle de position pour boire son café du matin. Face aux baraques de Noël, à la sortie du métro, accroupie un gobelet de plastique à la main.

Chaque matin, elle est là, à visage couvert, ses yeux heurtent la paroi de Noël, être silencieux, quémandant, des restes d'humanité...

 

femme accroupie
gobelet sans café